Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

la limitation de la production d'huile est prévu d'étendre jusqu'à la fin de 2018. Il est prévu une forte hausse dans le secteur minier de schiste bitumineux aux États-Unis, donc dans quelques années, l'équilibre du pouvoir entre les pays exportateurs changera

OPEP et les pays non membres de l'OPEP peuvent, en Novembre 2017 peuvent décider d'étendre l'accord mondial visant à réduire la production de pétrole (OPEP + affaire) jusqu'à la fin de 2018. Les participants à la transaction est susceptible de prendre une décision sur l'extension de l'accord global sur la réduction de la production plus tôt que prévu - au cours de la réunion, qui aura lieu le 30 Novembre à Vienne, a rapporté Reuters en référence aux deux ministres.

Alors que le prix du pétrole dépasse 60 $ le baril, un record de deux ans au maximum. Les prix élevés du pétrole signifie un nouveau cycle d'activité des entreprises d'ardoise. OPEP concurrents sérieux sont les pays non membres de l'entente et ne partage pas son objectif de réduire la production de pétrole.

Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

1. Arabie Saoudite

L'Arabie saoudite est le premier exportateur et le deuxième producteur de pétrole au monde. Selon les données publiées sur le site Web de l'entente, le pays a exporté 7, 5 millions de barils par jour en 2016.

5 novembre 2017 en Arabie Saoudite ont été retirés du pouvoir et arrêté 11 hauts fonctionnaires, y compris les ministres et la famille royale. La plupart d'entre eux sont accusés de corruption, le blanchiment d'argent et d'autres abus. Parmi eux - le milliardaire Al-Walid bin Talal.

Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

2. Russe

Russie - le plus grand exportateur de pétrole du monde, ne fait pas partie de l'entente, l'OPEP, a exporté plus de 5 millions de barils de pétrole par jour en 2016 - le pays a augmenté ses exportations de pétrole par an à un an pour 4, 8% - à 253, 9 millions de tonnes, devrait être de l'information centrale le contrôle de surveillance (CDC) mines. Selon les prévisions de l'OPEP les cinq prochaines années, la demande de pétrole dans le monde augmentera de 5 millions de barils par jour, et en 2040 - à 14, 7 millions de barils par jour, principalement en raison des pays en développement. Mais en Russie, il devrait diminuer progressivement la production de pétrole en raison de l'épuisement des anciens champs et les sanctions américaines qui interdisent la fourniture de technologies pour la production de schistes bitumineux et les projets dans l'Arctique.

À long terme, la production de pétrole en Russie, l'OPEP prévoit une chute à 11, 2 millions de barils par jour en 2025 et à 11, 1 million de barils par jour en 2030 et rester à ce niveau en 2035 et en 2040. En conséquence, la Russie va céder la place aux États-Unis, le leader mondial en termes de production de pétrole, et la part du pétrole russe sera réduit de 11, 4% de la consommation mondiale en 2017 à 9, 9% en 2040 m.

Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

3. Irak

Bien que l'Irak est le deuxième producteur et exportateur de pétrole parmi membres de l'OPEP, Bagdad n'a pas encore réduit le volume de la production à un niveau auquel il a accepté l'hiver dernier. Le pays a exporté 3, 8 millions de barils par jour en 2016, selon les données publiées par l'OPEP.

Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

4. Canada

Le Canada se classe au troisième rang mondial des réserves de pétrole, selon des données récentes publiées par le World Factbook, le Canada exporte peu plus de 3, 2 millions de barils par jour. Le pays n'est pas membre de l'entente, exporte presque autant que deux des premiers pays exportateurs en Afrique. Le Canada peut nuire considérablement au rééquilibrage du marché pétrolier. Selon Kevin Byrne de IHS Markit, que les Etats-Unis dépassera le Canada comme la croissance de la production dans les années à venir. Selon les prévisions de l'Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP), la production de pétrole augmentera de 270.000 barils par jour en 2017 et par un autre 320.000 barils - en 2018. Au total, près d'un tiers de tous les volumes, qui ont accepté de se retirer du marché, l'OPEP et d'autres grands fabricants.

Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

5. EAU

Selon l'OPEP, en 2016 aux Émirats arabes unis a exporté près de 2, 5 millions de barils par jour en 2016. Environ 40% du PIB du pays dépend directement de la production de pétrole et de gaz. EAU a rejoint l'OPEP en 1967.

Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

6. Koweït

Selon l'OPEP, le Koweït en 2016 a exporté plus de 2, 1 million de barils par jour. La part du secteur pétrolier et gazier du Koweït représente environ 60% du PIB du pays et 95% des recettes d'exportation.

Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

7. Iran

En 2016, l'Iran a exporté près de 2 millions de barils par jour par l'OPEP. En Octobre, le président américain, Donald Trump a adopté une nouvelle stratégie à l'égard de l'Iran. Il a accusé Téhéran d'ingérence dans le conflit en Syrie, au Yémen, en Irak, en Afghanistan. Trump a déclaré que l'Iran ne respecte pas l'esprit de l'accord nucléaire, signé en 2015 et a menacé de changer les termes de l'accord sur le programme nucléaire iranien, et si elle est approuvée par le Congrès des États-Unis. Ce sera la reprise des sanctions américaines contre l'Iran, ce qui affecterait la capacité des entreprises internationales de mener des affaires.

Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

8. Venezuela

En 2016, le Venezuela, un cartel pays Fondatrice a exporté environ 1, 9 millions de barils par jour. Bien que le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole dans le monde, il est maintenant le pays est en pleine crise à grande échelle. agence de notation internationale S & P a annoncé la réduction du Venezuela note au niveau par défaut. Venezuela J'éveilla les pénuries alimentaires, l'inflation et d'énormes affrontements de rue. La poursuite des troubles ont été causés par des années de crise économique, aggravée par une baisse de trois ans des prix du pétrole. Les recettes pétrolières représentent environ 95% des recettes d'exportation du pays.

Premier exportateur de « l'or noir » dans le monde

9. Nigeria

Nigeria - le pays le plus peuplé du cartel de l'OPEP, il - le plus grand exportateur et producteur de pétrole en Afrique. Selon les données publiées par l'OPEP en 2016. Le pays est légèrement en avance sur les exportations de pétrole de l'Angola - un résultat d'un peu plus de 1, 7 millions de barils par jour

10. Angola

En 2016, l'Angola a exporté 1, 7 millions de barils par jour par l'OPEP. Les activités pétrolières et accessoires qui y sont associés représentent environ 45% du PIB en Angola et environ 95% de ses exportations. Après avoir rejoint l'OPEP en 2007, l'Angola est devenu l'exportateur pétrolier sixième à l'entente.